Aspilampe

Aspilampe

La lampe qui aspire les fumées de soudure électronique.

Lorsque l’on commence à bricoler des montages électroniques. On se rend vite compte du besoin d’une bonne luminosité et de la gène occasionné par ces fumées inexorablement attirées par nos yeux.

C’est là que m’est venu l’idée d’ AspiLampe.

AspiLampe est une lampe au design simple et à la construction rapide permettant d’éclairer la zone de travail et d’aspirer les fumées. Le démontage reste simple pour faciliter le remplacement ou la réparation d’un composant.

J’ai d’abord dessiné quelques modèles en 3D avec le logiciel Sketchup, avant de trouver une forme fonctionnelle dont le design s’éloignait des extracteurs de fumées habituels. Je voulais que la fabrication soit rapide et simple, tout en ayant une bonne ergonomie pour l’utilisateur.

Plusieurs formes de la grille du ventilateur pouvaient convenir. La faible vitesse de rotation du ventilateur ne représente pas un danger pour l’utilisateur, donc il n’est pas vraiment nécessaire de protéger l’accès à l’hélice.  Alors j’ai préféré représenter le logo OpenHardware car les plans d’ AspiLampe sont disponibles sous licences libre et sa forme s’intègre très bien pour faire une entrée d’air.

Après avoir fixé le design de AspiLampe. J’ai réalisé le plan de découpe en dessin vectoriel pour découper son corps avec une découpeuse laser à commande numérique, dans une plaque de PMMA coulé.

 

Une fois cette plaque découpée, elle a été ensuite plié à l’aide d’ une plieuse à fil chaud « système D ». Simplement un fil chauffant en nichrome, tendue entre deux vis vissés dans une planche. Alimenté par une batterie de 12Volts, 90 secondes auront suffi pour rendre malléable le PMMA.

La construction du corps terminé, place à la fabrication du circuit imprimé.

Le choix du nombre de led à été déterminé par leur angle d’éclairement. Pour simplifier, j’ai placé en parallèle, 4 colonnes de 3 led en série. Avec une résistance par colonne. Les led et le ventilateur sont alimentés par une alimentation secteur de 12V.

Pour le circuit,j’ai dessiné le tracé sur Eagle , puis gravé la plaque électronique grâce au plugin PCB Gcode sur une graveuse cnc.

En faisant un câblage des leds avec des fils volants, j’ai pu tester la lampe en soudant son propre circuit.

Le ventilateur de 80mm récupéré sur un vieux PC fait le boulot.

Par simplicité, AspiLampe n’a pas de réglage d’ orientation du projecteur ni de réflecteur. Cette lampe pourrait aussi bien être fabriquée dans une plaque d’ aluminium fraisée à la fraiseuse CNC et pliée dans un étau.

AspiLampe peut être un projet utile pour le débutant en fabrication de montage électronique. Il l’ initiera à la soudure, au câblage de composants simples et le suivra dans ses projets suivants.

Les fichiers pour sa fabrications sont dans la section Download .

Florian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.